Cameroun : La transition Sahel Savane

Après un départ fastidieux de N’Djamena (plus de batterie, j’avais pourtant démarré de temps en temps la moto durant ces 16 jours où j’étais coincé là-bas), me voilà enfin sur la route avec ma nouvelle jante.

After a tedious start of N’Djamena (more battery, I started yet occasionally the bike during the 16 days I was stuck there), and finally here I am on the road with my new rim.)

Passage frontière un peu chaotique. Il y a énormément de monde, de mobylettes, de poussière, et un énorme bouchon s’est créé après le pont. A tel point que je passerai devant les postes police et douane du Cameroun sans les voir…

Arrivé à Kousseri, je rectifierai mes formalités d’entrée au commissariat et à la douane de la ville.

Sur environ 150 kms jusque Waza, l’extrême Nord du Cameroun ressemble au plat pays. Une sorte de transition entre les paysages sahéliens du Tchad et les montagnes qui commencent à pointer le nez.

Border crossing a little chaotic. There are a lot of people, mopeds, dirt, and a huge cap was created after the bridge. So much so that I will arrive before the Police stations and customs of Cameroon without seeing …

Arrived at Kousseri, I will correct my entry to the police and customs formalities in the city.

About 150 kms far from Waza, the extreme north of Cameroon looks like flat country. A kind of transition between Sahelian Chad landscapes and mountains begin to point the nose.

J’arriverai à Mora assez tard, et le père de la mission catholique m’invite à planter la tente et à partager leur repas. Solidarité chrétienne oblige …

I get to Mora quite late, and the father of the Catholic Mission invites me to pitch the tent and to share their meal. Christian
Solidarity required…

Le lendemain, je décide de bifurquer sur Mokolo, de façon à rejoindre Garoua par la montagne en passant par le superbe village de Rhumsiki.

Les paysages sont magnifiques !

Des montagnes verdoyantes, d’énormes blocs de pierres verticales et des cases de paille constituant de petits villages.

The next day, I decided to fork over Mokolo, so join Garoua the mountain through the beautifulvillage of Rhumsiki.

The scenery is beautiful!

Green mountains, huge blocks of vertical stones and straw huts forming small villages.

Un arrêt à Rhumsiki pour casser la croûte et je repars vite.

A stop at Rhumsiki for a snack and I’m leaving soon.

 

La piste est propre mais je ne tarde pas à me dire que je suis chanceux qu’il ne pleuve pas.

De nombreux tronçons sont en argile jaune, où les véhicules forment des ornières. Par temps sec c’est franchissable mais mouillée cette piste doit être une vraie galère !!

J’arrive à Garoua fatigué.

Là-bas j’ai un contact mais pas de réponse au téléphone.

Je m’en fais pas, la nuit est tombée, je ne sais pas encore où je vais dormir, mais je suis détendu.

Un gars est en train de boire une canette sur son scooter. Je lui demande s’il y a une mission catholique à Garoua.  » je finis mon coca et je t’y emmène ».

Finalement, nous bavardons un peu, je lui demande s’il connait un petit resto dans le coin. Il m’emmène dans une brasserie où je mangerai un steak de zébu aux bananes plantain. Je lui offrirai un verre car il a déjà mangé.

Yaya, c’est son prénom, est militaire à la base aérienne de Garoua. Il est logé dans le camp à l’entrée de la ville. Nous avons sympathisé, et il m’invite à venir dormir chez lui.

«Les logements ont deux chambres et j’y vis seul avec ma fiancée»

The track is clean but it did not take long to tell me that I’m lucky it did not rain.

Many sections are in yellow clay, where vehicles form ruts. Dry weather is passable but the wet track should be a hassle!

I arrived in Garoua tired.

There I have a contact but no answer on the phone.

It got dark, I do not even know where I’m going to sleep, but I am relaxed.

A guy is drinking a can on his scooter. I ask if there is a Catholic mission in Garoua. « I finished my Coke and I take you.”

Finally, we chat a bit, I asked him if he knows a little restaurant around the corner. He takes me to a brewery where I may eat the zebu steak plantains. I offer him a drink because he has already eaten.

Yaya is his name, is the military airbase Garoua. He is housed in the camp at the entrance to the city. We hit it off, and he invites me to come home to sleep.

« The units have two bedrooms and I live alone with my girlfriend »

Après une soirée sympa, une bonne nuit et un bon petit dèj, me voilà sur la route de Ngaoundéré. J’y ai rencontré mon contact appelé sans succès la veille.

M. Nana est le beau-frère de Khouzaima, une amie de ma maman à Dunkerque, arrivée à Ngaoundéré il y a 8 jours.

After a nice evening, good night and a nice breakfast, I am on the road to Ngaoundere. I met my contact called unsuccessfully before. 

Mr. Nana is the brother-Khouzaima, a friend of my mom in Dunkirk, arriving in Ngaoundere 8 days ago.

Khouzaima me réservera un magnifique accueil.

Je serai logé dans la superbe maison familiale pendant deux nuits, ce qui me permettra d’aller visiter l’élevage de zébu géré par son frère et de visiter la ville.

Pour aller voir l’élevage, nous devons franchir un petit pont de bois pas rassurant du tout : une seule planche posée sur des rondins. Voyant mon hésitation, un des collègues du frangin passe devant avec sa moto pour me rassurer. Résultat des courses : suis encore moins rassuré !

La moto, le collègue, les trois sacs de sel pour les bêtes finiront à la baille.

Je m’en sortirai avec plus de chance en optant pour une autre technique : descendre de la moto et pousser en marchant sur les rondins !

Khouzaima reserve me a beautiful home.

I will be staying in the beautiful family home for two nights, which will allow me to visit the farm run by his brother and sightseeing zebu.

To see farming, we must cross a small wooden bridge not reassuring at all: a single plank resting on a log. Seeing my hesitation, a fellow brother passes his motorcycle to reassure me. Result: I’m even less reassured!

Motorcycle, colleague, three bags of salt for the animals eventually the bucket.

I’ll come out with more luck by opting for another technique to get off the bike and push walking on logs!

Pour le retour je suggérerai au frangin très compréhensif de faire un détour pour éviter ce piège. Non non, Steph, Koh-Lanta c’est pas pour moi…

Le frère de Khouzaima ira jusqu’à tuer un mouton pour nous faire un excellant méchoui que nous dégusterons en soirée.

I would suggest to return to the very understanding to make a detour to avoid this trap bro. No, no, Steph, Koh Lanta is not for me …

Brother Khouzaima goes to kill a sheep to make us a barbecue excelling that we will enjoy in the evening.

Merci à toute la famille et belle-famille pour ce très agréable moment !

Thank you to all the family and in-laws for a very good time!

Lundi 16 je redécollerai pour Yaoundé.

Monday 16 Ieft to Yaounde.

Il y a une route en goudron toute neuve qui passe par Bertoua, mais je choisis la piste qui mène directement à la capitale. Faut que j’économise mes pneus…

Je m’imaginais faire la route en deux jours avec une halte à Yoko à mi-chemin.

Quelle prétention !!!

La piste est constituée d’une succession de zones en latérite et de zones en argile !

Jusque Tibati, ça va encore car il ne pleut pas trop. Mais il me faudra la journée pour faire les 280 kms pour y arriver.

Quittant Tibati vers 17h, les gendarmes me conseilleront de rester dormir sur place et de partir tôt le lendemain car la route qui m’attend est très difficile.

There is a brand new tar road that passes through Bertoua, but I choose the path that leads directly to the capital. Should I save my tyres …

I imagined how the road in two days with a stop at Yoko halfway.

What pretension!

The track comprises a succession of zones and areas laterite clay!

Tibati up, it’ll still because it does not rain too. But I will have the day to do the 280 kms to get there.

Tibati leaving around 17h, the police advise me to stay over there and leave early the next day because the road ahead of me is very difficult.

Une nuit sous la tente et sous la pluie…

Je ne tarderai pas le lendemain à m’apercevoir que les gendarmes savent de quoi ils parlent !

La latérite sous la pluie : passe encore. Les gravillons permettent d’adhérer à peu près au sol.

Par contre l’argile !

Je mettrai la journée pour faire les 180 malheureux kms jusque Yoko où j’arriverai sur les genoux !

One night in a tent in the rain …

I shall soon see the next day that the police know what they are talking about!

Laterite in the rain still happening. Allow the gravel to adhere roughly ground.

As against the clay! 

I put the day to 180 kms unhappy until Yoko where I get on your knees!

La gadoue, la gadoue, la gadoue. Pire que le sable, ça colle aux pneus. Impossible d’avancer.

Et alors quand ça monte…

Même à pied j’arrivais pas à avancer… La saison des pluies : j’en ai encore pour 2 mois !

Le pire c’est pour relever la moto après une chute : elle glisse au sol.

Je mettrai plus de 2 heures pour faire les 10 derniers kms !

A Yoko, je planterai la tente sur le camp des gars des eaux et forêts, qui préservent le gibier protégé en empêchant les chasseurs de les abattre dans la réserve.

Slush, slush, slush. Worse than the sand that sticks to the tires. Unable to move.

And then when it goes …

Even walk I could not move … The rainy season: I still for 2 months!

The worst is to raise the bike after a fall: it slides to the floor.

I put more than 2 hours to make the last 10 kms!

A Yoko, I will plant the tent camp on guys waters and forests that preserve protected by preventing hunters to shoot them in the game reserve.

Bon j’irai quand même avant au village pour manger un excellent plat de riz et de sanglier tué par des braconniers…   Bref…

Le lendemain, le brouillard est tombé et un des gardes me dit que c’est signe qu’il ne va pas pleuvoir aujourd’hui : me fais pas prier et pars très tôt pour Yaoundé.

Effectivement, à part quelques gouttes en route, pas de pluie et cette fois-ci je m’en sors mieux que la veille.

Well I still go before the village to eat a good meal of rice and wild boar killed by poachers … Anyway

The next day, the mist fell and one of the guards told me that it is a sign that it will not rain today: I do not pray and leave early to Yaounde.

Indeed, with a few drops on the road, no rain and this time I am better than yesterday.

Arrivée à Ntui, il y a une rivière à franchir en bac.

Une fois les véhicules à bord, le moteur du bac casse ! Il faudra 4 heures aux gars pour réparer…

Arrive Ntui, there is a river to cross by ferry.

Once the vehicles in the motor case tray! It will take four hours to repair the guys …

J’arrive enfin à Yaoundé et je vais direct dans une brasserie pour manger : ça creuse l’aventure.

Ici, j’ai aussi comme contact l’oncle d’Adeline à Dunkerque.

J’en profite pour te saluer Adeline ! Je ne te connais pas mais sympa les messages et contacts ici.

Malheureusement le réseau téléphone est foireux et ton oncle est en déplacement à l’Est du Pays.

En sortant de la brasserie, je rencontre Jean-Noël, un gardien de nuit dans une énorme concession auto.

Après bavardage, il me propose de planter la tente sur son lieu de travail, à condition de quitter l’endroit avant 6h le matin pour que son patron ne me voit pas.

I finally arrived in Yaoundeand I live in a pub to eat: it widens the adventure.

Here, I also have contact Adeline from my uncle in Dunkerque.

I want to commend you Adeline! I do not know you but nice messages and contacts here.

Unfortunately the phone network is crappy and your uncle is moving to the east of the country.

Leaving the pub, I met Jean-Noël, a night watchman in a huge car dealership.

After chatting, he offers me to pitch the tent at his place of work, provided to leave the place before 6am that his boss does not see me.

Cool ! J’y passerai deux nuits, le temps de faire laver mes fringues pleines de boue (Ici avec l’humidité, tout est mouillé et rien ne sèche !)

J’ai finalement rencontré ton Papa, Adeline et nous avons bu un verre à ta santé.

Cool! I spend two nights, time to wash my clothes full of mud (Here with moisture, everything is wet and nothing will dry!)

I finally met your Dad, Adeline and we drank a glass to your health.

Je reprends la route cet après-midi, direction la frontière du Gabon.

I take the road this afternoon, towards the border of Gabon.

 

34 réponses à Cameroun : La transition Sahel Savane

  • Éliane Vallée dit :

    J’adore ! :) Merci pour ces péripéties !!!!

  • eric2502 dit :

    Bravo et respect pour avoir osé entreprendre cette aventure. Quel plaisir de suivre ton périple…

    Eric

  • eric2502 dit :

    C’est vraiment super de suivre ton aventure, respect à toi pour avoir osé cette Aventure. 180KM de boue avec la GS ça me laisse songeur…
    J’attends la suite.
    Eric

  • Man dit :

    Salut luc. Ca faisait longtemps que je n’avais pas eu des news de ton périple , ca me manquait. Continu a prendre du Plaisir et a t’épanouir , tu ne manques pas grand choses ici. Bises a bientôt … Man.

  • Vittorio gerosa dit :

    180km sur l’argille: heroic! J’attends les nouvelles du « beautiful &unique Gabon », où la forêt arrive jusqu’à la plage, animaux inclus. Bonne continuation.

  • bruno dit :

    Hello Luc

    Je vois que tout va bien malgré les aléas . Les photos sont magnifiques . Profite bien . Moi je suis à Paris en ce moment .

    Amitié Bruno

  • mohamed dit :

    heureux de voir que tu ne t’ennuies pas ,j’ai vu olivier chez berten il retape son combi pour te rejoindre, je suis a dunkerque pour quelques jours, roule bien p’tit gars,

  • THOUVENOT dit :

    Si ça continue comme ça, le grand tout raide va finir petit tout mou !
    Courage à toi Luc et keep cool !
    bise
    Pierre

  • Marc Théoullier dit :

    Que d’aventures, à priori tu es dans une phase plus positive bien que les conditions climatiques ne soient parfois pas favorables.
    A +

  • Rother Pascal et Christine dit :

    Bonjour Luc,
    Nos vacances en Alsace avec nos deux petites filles ont été moins fastidieuses que tes péripéties !
    Bon courage, bonne route et encore de nombreuses rencontres…
    Notre fille Léa sera au Congo Pointe Noire à partir du 6 Août.
    A+

  • Karine et Dom dit :

    ouffffffffffffff que de péripéties!!!! respect pour ton cran et ta capacité à gérer les multiples rebondissements de cette aventure …. j’avoue que même si ça me fait rever je suis vachement impressionné!! bravo encore et continue le récit c’est top!!!!!!!!!! bonne piste
    dominique et karine

  • Las Auvergnats dit :

    Salut Fieu,
    Je vois que tu as encore du mal en moto (Souvenir du périph à Lille!).
    Si des fois la moto ne démarre pas, regarde si tu as de l’essence au lieu de pousser comme un c.. si tu vois ce que je veux dire!!!
    Bon trève de conn….., j’espère que tu as toujours la pêche, ça a l’air! Le Cameroun ça à l’air sympa, ya pas du taf à y faire? Ici c’est la zone complète et je crois qu’on y est pour un moment (Pas de taf et le peu qu’il y ai est traité une misère!) Bref c’est la crise, alors si tu as un bon plan , fais moi signe. J’en profite pour donner le bonjour aux ex baggios qui suive tes aventures.Gros beko.

  • Olivier et Isabelle Leblanc Vanderbijlpark South-Africa dit :

    Hi Luc,
    Content de savoir que tu as repris la route après ta pause forcée au Tchad. Nous sommes de retour en Afrique du Sud notre pays d adoption après un séjour Dunkerquois de 20 jour de…pluie! Nous allons nous occupé sérieusement maintenant de ta lettre d invitation pour l Afrique du Sud ou on t y attend de pied ferme. Si tu veux qu on anticipe des achats ou commandes des pièces pour ta pétrolette, pneus ou autres pièces d usure, dis le nous.
    A propos, nous avons pour toi, un hard disk externe pour ton lap top.
    Bonne route ou plutôt piste.
    Olivier et Isabelle

  • Domy dit :

    Bonjour Luc,
    ….. des gars des eaux et forêts, qui préservent le gibier protégé en empêchant les chasseurs de les abattre dans la réserve. Je dirais plutôt DEGATS DES EAUX, avec de l’humour car ce que tu partages ou ce que je reçois c’est de la fluidité malgré les aléas au fil des jours et pour faire un clin d’oeil au message de Pierre, je dirais plutôt que le Grand Tout Raide va se transformer en GRAND TOUR AIDE. Je t’embrasse. Domy

  • D'ARTAGNAN dit :

    salut Luc
    je suis un ami de Fleup, il m’a donné les coordonnées de ton blog
    je suis ton périple depuis 3 mois maintenant
    et voilà … première intervention écrite sur ton blog
    C’est simple je prévois un petit tour du monde à moto dans 2 ans et demi. (fin 2015 – début 2016 )
    Mais nous serons à deux sur la moto ( ma femme et moi )
    et donc … ton aventure est une fabuleuse préparation à notre futur périple
    Continu à vivre ton voyage à fond, avec ses grandes joies et ses petites misères.
    Tu nous fait réver ………. milles merci
    au plaisir de te lire
    bonne route
    d’Artagnan

  • Yovo dit :

    Enchanté ! tu as finalement retrouver la route par l’arrivée de la bonne jante. Va doucement tu arrivera un jour comme c’était aussi le départ de la france.
    Je suis toujours dans la prière que tu arrive dans de bonne condition.
    A partir du 28 juillet au 04 Août 2012 serait les manifestations de la fête traditionnelle d’igname dans ma localité (Atakpamé), je t’enverrais quelques photo de ces manifestations ci possible.
    C’est vaiment une semaine de retrouvaille des fils et filles de la Préfecture de l’Ogou.
    Bye ………………Bye………………..Bye

  • fred zeviking dit :

    continue de prendre ton pied et de nous faire rever.On attend tes recits avec impatience et surtout avec un grand respect(et tu sais que ca me coute de te dire cela espece de grand machin avecta brele ed’ brun………)

  • Michaël Vannobel dit :

    Sympa la petite cure de « Latérite et Argile
    As tu retrouvé ta peau douce de bébé ?
    Et pour la panne du bac tu n’as pas dis qu’il fallait inverser la pompe la polarité, si je ne me trompe pas !

    Dis tu fais plus de vidéos ?

  • sandrine goemaere dit :

    salut luc,

    ouah, je prends toujours autant de plaisir à lire ou à regarder les photos, c’est magnifique. Que dire, je pense à la même chose que ce que t’envoie toutes les personnes qui t’envoient leur message. Chapeau bas…… Je me sens toute minuscule par rapport à tout ce que tu vis…. A chaque lecture je suis émue ….. Enfin tu me connais …….Bises. Sandrine

  • ROTHER Pascal et Christine dit :

    Pour JJ, urgent
    Voir la réponse au message du 22 et 23 juillet

  • celine dit :

    Hello Luc !
    Vous etes un dingue ! un vrai de vrai !
    Bon courage pour la suite
    Céline, DAvid et les enfants

  • Lydia (Assistante touristique de Samba Tour/Nyoni Voyage à Libréville au Gabon) dit :

    Bravo Luc,c’est magnifique le paysage….

    • stef devissch dit :

      Salut Havrel,
      Je dis ca car plus les semaines avancent et plus tu lui ressembles !
      Je vois que ta bécane n’aime toujours pas la boue. ou alors elle adore puisqu’elle se couche souvent dedans ! Ca me rappelle une certaine escapade du côté de Reims… Remember…
      Byz mon pote et prend soin de toi. A la prochaine. Stef

  • Claudie dit :

    ça y est ! l’équateur est passé!!! un quart du chemin … plus de douze pays traversés … et déjà presque 7 mois d’aventure extraordinaire… encore un long chemin devant toi ; as-tu fais un peu le point du nombre de gents extra que tu as rencontré … sans forcement parler la même langue les rencontres s’enchainent … Bizz

  • Olivier et isabelle Leblanc Vanderbijlpark dit :

    Salut Luc! Pour ton attestation, peux tu confirmer rapidement les dates…et nous dire s il faut préciser le pays par lequel tu repars. Je t ai envoyé un mail, mais pas sûre que ça marche
    Bonne continuation. À très bientôt. Bises

  • jea dit :

    slut luc je suis ton vayage depuis ton depart de yaondé et de souhaite tout simplement beaucoup de courage et que dieu te protege

  • jea dit :

    felicitation et que dieu de protege

  • adeline dit :

    bonjour Luc, pendant que tu étais au cameroun, moi j’étais en vendée avec des tonnes de problèmes de réseau pour joindre le Cameroun qui n’ont rien eu à envier au dysfonctionnement téphonique camerounais. résultat, je n’ai pu prévenir ma soeur de ton arrivée et quant j’ai enfin eu mon père, il m’a dit t’avoir effectivement rencontrée et regrette de n’avoir pu te recevoir chez nous (Une autre fois ?).

    Belle route, grande aventure….porte toi bien.

  • alban dit :

    Canon les balaines! Bien joué bonne route.

  • ballestra johnny dit :

    au fait je vous ai trouvé en cherchant sur le net s’il y avais des photos du bac entre kousseri et n’djamena

  • ballestra johnny dit :

    tien mon post precedent a deja disparu

Répondre à bruno Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>